Accueil>Pratique>Comment faire ?>20 conseils pour préparer la remorque de votre bateau
voiture et remorque
Comment faire ?Pratique

20 conseils pour préparer la remorque de votre bateau

Avant de prendre la route avec votre bateau sur votre remorque, il convient de bien la préparer. Sanglage, chargement, organes de sécurité, conduite… voici 20 conseils indispensables.

1 – Optez pour un modèle adapté

Avant toute chose, vous devez vous assurer que la remorque correspond bien au poids à transporter. Pour cela, il convient de prendre en compte le poids du bateau, mais aussi celui du moteur, du matériel à bord et des éventuels réservoirs. Ajoutez ensuite une marge de 20%, pour conserver une marge de sécurité.

photo Capacité remorque

2 – Le réglage de l’essieu

C’est en principe le travail du concessionnaire qui, en fonction de votre bateau, réglera la position de l’essieu afin d’obtenir une remorque équilibrée. Si au moment d’atteler, la voiture baisse de 20 centimètres, il faut revoir ce réglage.

3 –Mettez les patins à la bonne hauteur

L’essieu réglé, on doit aussi s’assurer que le bateau sera maintenu latéralement. Assurez-vous de cela, veillez aussi à ne pas être en appui sur une virure ou un élément sensible.

Photo Rouleaux remorques

4 – Vérifiez le poids sur la flèche

Le poids sur la flèche doit être d’environ 7% du PTAC de la remorque et de 5% lorsque le PTAC est supérieur à 1200kg. Pour vous repérer, le poids en flèche est souvent indiqué par le constructeur sur la fiche technique du véhicule. Hormis l’aspect sécurité, la flèche doit pouvoir se soulever sans outil et sans trop d’effort pour l’accrocher au bateau.

poids sur la flèche

5 – Répartissez le chargement

Un bateau n’est pas une remorque bagagère et ne doit donc pas servir à emmener les valises et toutes les affaires pour les vacances. Si toutefois vous souhaitez ajouter quelques poids supplémentaires, faites-le avec parcimonie et surtout, veillez à bien répartir ces poids, si possible autour du centre de gravité, c’est à dire vers le centre et la quille du bateau. Au besoin, arrimez-les.

6 – Vérifiez la fixation du taud

Pour éviter que certains éléments tombent du bateau durant le transport ou que votre embarcation prenne la plus ou les saletés, le transport avec un taud est conseillé. Toutefois, veillez à ce que ce taud soit bien attaché et, au besoin, sécurisez-le.

7 – Sanglez le bateau correctement sur la remorque

Quelle que soit la durée du trajet, le Code de la route vous oblige à sangler votre bateau. En outre, cela minimise l’effet des chocs et vibrations et permet d’arriver à bon port…et avec le bateau.

Un bateau ne s’attache pas à la remorque avec un bout ou alors pour un court trajet. Pour plus de sécurité, préférez, les sangles et si possible un modèle à cliquet, facile à tendre et mieux sécurisé. Outre sa facilité d’utilisation, la sangle offre un serrage plus efficace et plus durable.

Photo Sanglage remorque

8 – Répartissez le sanglage

Il faut au minimum deux sangles pour les moins de huit mètres et au moins trois au-dessus de cette taille. On installe la première à l’avant, retenue par le balcon ou un taquet. La deuxième est fixée de la même manière, à l’arrière de l’embarcation, et les autres aux points intermédiaires. À chaque fois, on doit passer sous le châssis de la remorque, mais au-dessus du système de freinage. Enfin, pour rouler sans souci ajouter une sangle ou un bout de l’anneau d’étrave au châssis de la remorque pour limiter au maximum ses mouvements longitudinaux.

9 – Protégez votre bateau

Avant de serrer les sangles, glissez un vieux bout de mousse ou de moquette au passage de la sangle et surtout à l’endroit de la boucle pour éviter que cette dernière racle contre la coque. Même chose pour les pneumatiques, dont les flotteurs n’apprécient guère le contact avec la boucle métallique.

10 – Vérifiez le serrage en cours de route

Lors de vos pauses détente, profitez-en pour vérifier le serrage des sangles et la position des protections. Au besoin, replacer la sangle qui bouge en tentant de la coincer.

11 – N’oubliez pas la chaine de la remorque

En cas de dételage, pour éviter que le bateau ne parte tout seul dans la nature, la chaine est indispensable. Veillez donc à l’accrocher soigneusement en laissant assez de mou pour pouvoir tourner sans encombre, mais sans que celle-ci ne soit trop lâche.

12 – Ayez des rétroviseurs adaptés

Lorsque vous tractez un bateau, il est important de garder une visibilité arrière. Si votre embarcation est d’une certaine taille, il sera peut-être nécessaire d’opter pour des rétroviseurs spéciaux, plus larges, qui s’adaptent sur les rétroviseurs de votre véhicule.

13 – Enlevez la roue jockey

Pour faire de la route, on doit impérativement enlever la roue jockey, celle-ci risquant de se faire voler, de s’abîmer ou pire, lors d’un chaos, de provoquer un dételage de la remorque.

roue jockey remorque

14 – Un léger surgonflage

Pour améliorer la tenue de route et supporter le poids, on conseille souvent de surgonfler légèrement les roues de la remorque. Attention à ne pas exagérer quand même, au risque de provoquer l’éclatement.

photo gonflage remorque

15 – Contrôlez les feux

Avant chaque départ, vérifiez bien le branchement électrique et surtout le bon fonctionnement de la plaque de signalisation (feux, clignotants, stops, warning), seule manière d’éviter un accident.

feux souples remorque

16 – Faites un test de freinage

Au moment du départ, faites un petit test de freinage dans une zone sans risque afin de vérifier que tout est en ordre. Répéter l’opération pour vous assurer qu’il n’y ait pas de blocage du tambour.

17 – Gardez vos distances

Plus lourd sur la route, on perd environ 15 % de distance de freinage. Il convient donc augmenter les distances de sécurité avec les autres véhicules.

18 – Sachez anticiper

Étant beaucoup moins maniable, il faut absolument anticiper, non seulement au niveau des manœuvres, mais aussi par rapport aux autres usagers de la route. Se préparer à freiner lors d’un croisement, anticiper la réaction d’une autre voiture, etc.

19 – Maintenez l’adhérence

Le principal risque, avec un attelage, c’est la mise en lacets de l’ensemble ou la remorque qui part seule d’un côté. Pour éviter cela, il faut donner de l’appui sur l’avant du véhicule en utilisant frein ou frein moteur. Ralentissez et freinez toujours avant un changement de direction et non pendant. Ensuite, l’accélération suffira à remettre l’attelage en ligne. Faites la même chose dans les descentes.

Pour vous aider, il existe également des systèmes de stabilisation de remorque qui évite bien des soucis.

20 – Ménagez votre remorque

Contrairement à votre véhicule, une remorque a besoin d’être ménagée et contrôlée. Une centaine de kilomètres après le départ, arrêtez vous donc pour vérifier le serrage des roues et l’absence d’odeur de caoutchouc cramé qui révèlerait un frottement. Faites une vérification générale et n’hésitez pas à laisser refroidir un peu les pneus.

photo bateau sur remorque

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.