Accueil>News>Interview>Interview Xavier Fiche, Evasion Yachting
Greenline 39 statique
InterviewNews

Interview Xavier Fiche, Evasion Yachting

Xavier Fiche, à la tête de la société Évasion Yachting possède deux chantiers, l’un à Saint-Mandrier (83) et l’autre à Arcachon (33). Importateur et distributeur des marques Greenline, Bavaria, Chris Craft, De Antonio ou encore Sea Ray, il nous livre ses réflexions quant à cette période pour le moins particulière.

Youboat : Comment se passe la saison 2021 pour le moment?

Xavier Fiche portrait

Xavier Fiche : C’est vraiment particulier. La demande est très forte, mais nous avons des soucis d’approvisionnement. Depuis le début de la pandémie, les délais ont littéralement explosé. En outre, les prix des matières premières ont grimpé, notamment sur la résine, et l’histoire du canal de Suez n’a rien arrangé. J’avais anticipé et j’ai donc fait des précommandes très tôt ce qui fait qu’aujourd’hui, j’ai encore quelques bateaux en stock ou qui vont arriver. En revanche, si un client passe une commande maintenant pour un bateau que je n’ai pas précommandé, il ne l’aura pas avant l’été ou l’automne 2022, en fonction des marques.

Dans un sens, le fait d’avoir un carnet de commandes plein jusqu’à mi 2022 c’est assez sain pour un constructeur, cela lui permet de travailler sereinement. Toutefois, cela risque aussi de nous faire perdre des clients. Pour éviter cela, j’ai quelques bateaux que je mets à la disposition de ma clientèle pendant qu’ils attendent leur bateau.

Youboat : Comment avez-vous géré, en tant que concessionnaire, l’année 2020 ?

Xavier Fiche : Pour être franc, pour Evasion Yachting, cela s’est plutôt bien pensé. La majorité de nos prises de commandes s’effectuent entre les salons de Cannes et de Dusseldorf, donc quand le premier confinement est arrivé, j’avais déjà fait mes commandes. En revanche, nous avons manqué les commandes de printemps et ensuite, quand les clients sont revenus, il était difficile d’avoir les bateaux et les moteurs.

« Mon année 2022 est déjà quasiment faite »

Dans un sens, cela nous a permis d’épurer les stocks, tant au niveau des bateaux neufs que d’occasion, c’était même parfois un peu fou. Mais il ne faut cependant pas oublier que le parc d’occasions récentes n’était pas si important que cela, car nous avions déjà subi la crise de 2008/2010 qui avait freiné le volume des ventes.

L’autre bénéfice de cette période c’est que notre activité location a fonctionné à plein régime. Non seulement les Français sont restés en France, mais en plus, après le confinement, ils avaient un vrai désir d’évasion. Enfin, comme moins de bateaux étaient disponibles à la vente, ils ont loué.

Enfin, pour pallier l’absence de salons, j’ai en quelque sorte organisé mon propre salon à flot dans la marine de Saint Mandrier où les clients peuvent découvrir quasiment toute la gamme Greenline et Bavaria.

Youboat : Quelles sont les perspectives pour la fin de saison 2021 et pour 2022 ?

Xavier Fiche : Cela paraît fou, mais mon année 2022 est déjà quasiment faite. Nous verrons bien comment vont se dérouler les salons d’Automne, mais pour le moment je n’ai pas grand-chose à vendre, je travaille déjà pour la saison 2023. Si cela semble idéal, ce ne l’est pas forcément. En effet, les tarifs ont déjà bien augmenté et c’est difficile de se projeter en 2023. Nous ne savons pas quelle sera la situation à ce moment-là ni comment le marché va évoluer. Je dois donc prendre des engagements et faire des précommandes avec beaucoup d’inconnues dans l’équation. Cela n’est pas sans risque et cela demande aussi d’avoir des liquidités. Du côté des clients, ce n’est pas évident non plus, car ils doivent s’engager pour un bateau qui ne leur sera livré que d’ici un ou deux ans.  Du coup, les gens doivent réapprendre la patience. Il n’y a pas si longtemps, quand on commandait un bateau, il fallait l’attendre plusieurs mois. Nous sommes revenus dans cette situation. 

Ensuite, alors que nous préparons les salons d’Automne, c’est peut-être aussi l’occasion pour les constructeurs de revoir leur méthode et de ne pas remplacer  systématiquement chaque modèle tous les deux ou trois ans, cela n’a pas de sens, il serait plus intéressant de prolonger un peu plus l’espérance de vie de chaque modèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.