Accueil>Essais Bateaux>Coque Open>Essais Quicksilver 525 Axess, parfait pour démarrer
Quicksilver 525 Axess - navigation
Coque OpenEssais Bateaux

Essais Quicksilver 525 Axess, parfait pour démarrer

La nouvelle gamme Axess de chez Quicksilver se veut accessible et polyvalente. Une philosophie qui a présidé à la conception de ce bateau plein de surprises.

Jusqu’à présent, on assimilait beaucoup Quicksilver aux pêches promenades ou aux petits day cruisers. Avec la gamme Axess, dont il partage les coques avec Bayliner, le manufacturier propose de petites coques open accessibles à tous, au look sympathique et à l’équipement complet. Le 525 est donc le deuxième modèle de la famille après le 475. Du haut de ses 5,18 mètres de long, le bateau offre une allure jeune et dynamique et propose une dimension bien adaptée aux débuta nts ou aux navigateurs occasionnels. Facile à tracter, facile à mettre à l’eau, le bateau est également capable d’embarquer jusqu’à 7 personnes, c’est plutôt pas mal.

Une allure très moderne

Sur le plan esthétique, le 525 se montre très bas sur l’eau. La plus grande partie du profil est à mettre au crédit de la carène, la fameuse M-Hull développée par Bayliner. Le bordé dispose également d’un petit relief tandis que la liaison coque pont est sertie d’une bande caoutchouc de bonne dimension qui protège efficacement l’embarcation. L’ensemble se termine par un décrochement sur la poupe où vient prendre place la plateforme de bain, celle-ci disposant d’une échelle de bain bien intégrée..

Quicksilver 525 Axess - navigation côté

Une fois à bord, si le Quicksilver est bien une coque open, il offre en revanche un aménagement malin avec deux espace séparés, le bain de soleil avant et la partie assise à l’arrière. Sur bâbord, à l’opposé de la console, une assise amovible permet de créer, avec la banquette arrière et le petit retour, une banquette en L de bonne taille. L’ensemble cache évidemment des rangements et l’on apprécie également les nombreuses mains courantes ou supports pour les canettes. L’accès aux plages de bain se révèle assez aisé et le bateau offre même un endroit pour s’asseoir juste au-dessus des plages.

Sur l’avant des deux demi-consoles, un pare-brise a été installé ce qui fait presque du 525 un bow-rider. Toujours est-il que la position très avancée de ce pare-brise se révèle très agréable en navigation, offrant une protection optimale au pilote et aux passagers arrière. En ouvrant la partie central du pare-brise, on accède donc à cet espace avant qui peut être aménagé en petit carré convivial, soit en bain de soleil grâce au coussin central. Là encore, les assises cachent des espaces de rangement. Bon point également pour la baille à mouillage et son passe-amarre et pour le davier.

Un aménagement polyvalent

Outre cet aménagement assez classique, on note quelques astuces comme le rangement sous le coussin central avant qui reste accessible depuis le cockpit une fois la porte fermée, ou le rangement intégré dans la console tribord. Au final, ce bateau offre d’ailleurs un très beau volume de stockage pour sa taille.

Pour ce modèle, Quicksilver à souhaité offrir un équipement très complet dès la mise standard et l’on ne retrouve au final que peu d’option. On pourra bien sûr ajouter un bimini, une direction hydraulique ou un mât de ski, mais l’essentiel est déjà présent.

Sur le plan dynamique, le 525 utilise la fameuse carène M-Hull développée par Bayliner. De type aile de mouette, cette coque offre une très bonne stabilité à l’arrêt et permet également de bien diminuer la surface mouillée. Des. Caractéristiques que l’on retrouve sur le Quicksilver. Lors de notre essai, nous disposions d’un moteur Mercury de 115 ch, soit le maximum autorisé. Avec une telle mécanique, inutile de dire que le déjaugeage est vite expédié tandis que la vitesse de croisière s’établie autour de 25 noeuds, c’est plutôt rapide pour un bateau de 5,18 mètres. En pointe, le bateau accroche plus de 24 noeuds, c’est plus que correcte. Reste que cette puissance est un peu trop généreuse pour cette coque. Pour un bon compromis, on optera plutôt pour un moteur de 90 ch, plus économique et mieux adapté au programme de ce navire.

Passé l’aspect performance, le Quicksilver ne démérite pas. Il est certes un peu handicapé par sa taille dans le clapot, mais il garde son équipage au sec et en sécurité. Qui plus est, quand le plan d’eau s’y prête, il est plutôt amusant à piloter et peut même se plier à une séance de ski nautique ou tracter une bouée.

Conclusion

Modeste de part sa taille, il est aussi assez sage niveau prix. Un bon atout pour un bateau qui se montre non seulement marin mais aussi très polyvalent. Les coussins se déplacent en quelques secondes faisant, à la guise du propriétaire, du 525 un bateau pour la pêche, pour le bronzage et même pour les sports nautiques.

Performances

Essai réalisé à Mandelieu (06) avec 115 ch Mercury, 2 personnes à bord, léger clapot

Régime moteurVitesse (en noeuds)
1 000 tr/mn3,5
2 000 tr/mn5,9
3 000 tr/mn13,7
4 000 tr/mn22,2
5 000 tr/mn28,6
6 000 tr/mn34,1
Déjaugeage4 sec
0 à 20 noeuds5,3 sec
Quicksilver 525 Axess - navigation face

Fiche Technique

Longueur5,18 m
Largeur2,31 m
Poids sans moteur900 kg
Matériau de la carèneFibre de verre
Nbre de personnes7
Couchages0
Réservoir carburant68 Litres
Réservoir d’eauOption
Puissance maximale115 ch
Puissance conseillée90 ch
Catégorie d’homologationC
ConstructeurQuicksilver (USA – Pologne)
ImportateurRéseau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.