Accueil>Essais Bateaux>Essai Scarab 255 Open, un jet boat pas comme les autres
Scarab 255 Open_profile
Essais BateauxJet Boat

Essai Scarab 255 Open, un jet boat pas comme les autres

Si vous pensez encore que le jet boat est seulement un jouet de plage pour faire des pirouettes et tracter une bouée, le Scarab 255 Open va vous surprendre. Cassant les codes de ce type d’embarcation, il propose un programme bien plus vaste.

Jusqu’à présent, le jet boat avait l’image d’un bateau sportif conçu pour s’amuser non loin des côtes et au programme un peu limité. Depuis que Scarab s’est recentré sur les propulsions jet, la marque ne cesse de faire évoluer le concept en proposant des embarcations plus familiales, plus luxueuses et désormais, avec ce modèle open, vraiment plus polyvalentes. Le look est moderne et sportif, surtout en version « ID » mais il garde une certaine élégance.

Un véritable open

Déclinaison du Scarab 255 « classique » dont il emprunte la coque, le modèle Open offre en revanche un tout autre plan de pont. Comme son nom l’indique, c’est un open organisé autour d’une grosse console centrale ce qui libère pas mal de place pour circuler dans le bateau. La partie avant conserve tout de même un espace convivial avec des coffres disposés en U qui peuvent recevoir des coussins et une table centrale. Le tout peut même se transformer en solarium de taille très correcte. Une assise complémentaire est également intégrée sur l’avant de la console et abrite un petit rangement. De rangement il est aussi question dans la console dont toute la face avant s’ouvre ce qui offre un espace suffisant pour le matériel ou même pour y loger un petit w.c.

Scarab 255 Open-navogation

L’arrière offre quant à lui une bonne modularité puisque la cale moteur reçoit un solarium avec un dossier amovible pour ajouter une banquette. Autre point intéressant, le tableau de déplie entièrement pour former une belle plateforme de bain, idéal pour la baignade, la pêche ou les sports de glisse. Autre bon point, le franc bord élevé (79 centimètres) assure un bon niveau de sécurité et les mains courantes disposées un peu partout permettent de se tenir facilement.

Un plan de pont bien pensé

Trônant au centre du bateau, la console est donc assez volumineuse et presque de type « fishing » avec magnifique tableau de bord en partie haute et de part et d’autre, un espace de rangement et un emplacement pour glisser un smartphone, c’est plutôt malin. Plus bas, on trouve des porte-gobelets et la manette des gaz facilement accessible. Le tout est efficacement protégé par un joli pare-brise. Seul regret, il n’y a pas de boîte à gants fermée.

La banquette pilote comporte trois places avec des assises repliables pour plus de polyvalence et de bons maintiens latéraux pour encaisser des « G » en virage. Si la position de conduite demeure excellente, on regrette l’absence de coussin pour les genoux, bien utile par mer formée. En option, on peut s’offrir le magnifique T-Top qui apporte de l’ombre et ajoute encore un peu de style à un bateau qui n’en manque déjà pas.

Une polyvalence sans pareil

Jet boat oblige, la cale moteur embarque deux blocs Rotax de 150 ch, soit le maximum autorisé. Développées par BRP, ces mécaniques sont réputées pour leur dynamisme et dans le Scarab, elles ne font pas faux bond. Première bonne surprise, la niveau sonore est très contenu ce qui rend la croisière agréable. L’autre bonne surprise vient évidemment en poussant la manette des gaz.

Scarab 255 Open_console

Très réactif, le bateau prend son envol en moins de 3 secondes et attend 20 noeuds juste avant 7 secondes. Ne vous étonnez pas en voyant l’aiguille du compte-tours s’emballer, les Rotax ont besoin de tours pour s’exprimer et pour obtenir la vitesse maximale, il faut grimper jusqu’à 8000 tr/mn (ça change du diesel de la mégane). Partant de là, dès que l’on passe au-dessus de 5000 tours, le bateau se montre très vivant avec une vitesse de croisière de 27 noeuds et un maximum au-dessus de 47 noeuds, c’est plutôt pas mal pour ce type de bateau.

Qui plus est, contrairement à l’ancienne génération de Jet boats, la coque du Scarab affiche un comportement exemplaire. Stable et équilibrée elle offre également une très bonne tenue de cap (c’était le défaut des jet boats) et se montre même assez confortable dans le clapot. Même constat en courbe où le bateau ne glisse pas mais offre au contraire une accroche digne d’un fishing, c’est séduisant. Bien protégé par son nez relevé et son cockpit profond, on peut dès lors envisager des sorties pêche au large.

Scarab 255 Open_assises

Côté équipement, le Scarab offre une mise correcte avec notamment la glacière, les ports USB, le système stéréo, les deux de navigation ou l’échelle de bain avant. Le bateau est également proposé en deux finitions « G » et « ID » mieux équipée et les nombreuses options permettent de personnaliser son bateau à loisir.

L’avis de la rédaction

Avec le 255 Open, Scarab ouvre une nouvelle voie dans l’univers du jet boat. Ludique à piloter, performant, bon marin et capable de s’aventurer dans peu d’eau, il offre une polyvalence sans pareil sur le marché, le tout avec une belle qualité de fabrication.

Performances

Essai réalisé à Miami (Floride – USA) avec 2 x 150 ch Rotax, 2 personnes à bord, petit clapot, vent modéré

Régime (en tr/mn)Vitesse (en noeuds)
700 tr/ mn2,4
1 000 tr/ mn2,8
2 000 tr/ mn3,3
3 000 tr/ mn5,9
4 000 tr/ mn7,4
5 000 tr/ mn13
6 000 tr/ mn24,8
7 000 tr / mn32,9
8 000 tr/mn47,5
Déjaugeage3,8 sec
0 à 20 Noeuds6,9 sec
Scarab 255 OpenID plan dessus

Fiche Technique

Longueur7,62 m
Largeur2,54 m
Poids sans moteur1 724 kg
Matériau de la carèneFibre de verre
Nombre de passsagers13
Couchages0
Réservoir carburant212 Litres
Réservoir d’eauOption
Puissance Maxi500 ch
Puissance conseillée300 ch
Catégorie d’homologation CEC
ConstructeurScarab (USA)
ImportateurRéseau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.