Accueil>Essais Bateaux>Day cruiser>Essai Nuva M8, une habitabilité surprenante
Nuva M8_ nav 1
Day cruiserEssais Bateaux

Essai Nuva M8, une habitabilité surprenante

La marque espagnole étoffe sa gamme à un rythme effréné et avec beaucoup d’idées. Après le M6 et le M6 Open, ce Nuva M8 ne manque pas d’atouts.

Nuva Yachts est encore peu connu en Europe et pour cause, ce chantier a présenté son premier modèle en 2017. À l’origine il y a un homme, Andrés Cardenas, qui a précédemment travaillé avec Bavaria et Rodman avant de voler de ses propres ailes et c’est plutôt une bonne idée. Inventif, il imagine des solutions innovantes pour ces modèles. Le premier a avoir vu l’eau fut le M6, suivi du M6 Open. Le Nuva M8 est du coup le troisième modèle de la gamme à apparaitre, juste avant le M9 et désormais le M11 Open.

Nuva M8_ nav 4

Flanqué d’un design moderne, vaguement inspiré de l’esprit Wally, et d’une ligne tendue, le Nuva M8 arbore également un long hublot de coque, gage d’habitabilité et une petite superstructure pour accueillir le poste de pilotage, le tout bien intégré dans la ligne. L’intégration est aussi particulièrement bien réussie au niveau des moteurs puisqu’ils sont non seulement entourés d’une grande plateforme de bain sur chaque bord, mais une fois à bord, il est difficile de la voir, l’arrière du solarium débordant un peu au-dessus, c’est bien pensé.

Modularité dans le cockpit

À cause d’un franc bord conséquent, l’accès à bord de ce day cruiser se fait plutôt par la plage arrière et par une petite marche qui mène au cockpit. Le portillon existe, mais c’est une option. En partie centrale arrière, on trouve donc une banquette en U pour quatre ou cinq personnes avec une table en son centre. En un tour de main, cet espace se transforme en solarium de bonne taille (1,40 x 1,84 m). Un peu plus en avant sur bâbord, une méridienne permet de se détendre pendant que l’on fait route, alors que sur tribord, le siège pilote est adossé à un petit bloc-cuisine comprenant table de découpe, évier et réfrigérateur (en option).

Bien protégé, avec un creux de pont important, ce cockpit donne également accès aux passavants (31 cm) pour rejoindre la proue. À mi-chemin entre un cuddy cabin et un sundeck, le M8 peut être équipé d’un bain de soleil avant, c’est plutôt sympa.

Reste la cabine, nichée sous le pont et disposant d’un volume assez surprenant pour la catégorie. On y accède par une porte coulissant et trois marches. Dès le premier coup d’oeil, la surprise est de taille, car on a l’impression d’entrer dans la partie nuit d’un bateau de 11 m alors que le Nuva M8 ne mesure que 9,20 m hors-tout. 

L’une des plus grandes cabines de la catégorie

Outre la surface disponible, la hauteur sous-barrot (1,98 m) est loin d’être ridicule et la peinture blanche, tout comme les longs hublots accentuent encore cette impression d’espace. On y trouve un carré avant transformable en couchage double, un vrai cabinet de toilette avec w.c., lavabo, douche et hublot et même un meuble de rangement. Enfin, dernière surprise, derrière l’escalier se cache une mi-cabin de belles dimensions. Seul reproche, elle ne profite d’aucun éclairage naturel ce qui la rendra difficilement vivable en temps qu’espace couchage. En revanche, cela sera parfait pour stocker des sacs, les tauds ou effets personnels. Quoi qu’il en soit, c’est certainement l’une des plus grosses cabines de la catégorie et l’on peut véritablement envisager d’y passer une nuit confortable.

Côté finition, si le Nuva M8 ne fait pas partie des mauvais élèves, mais certains points sont à revoir à commencer par la sellerie, pas très bien finie ou par les taquets, largement sous-dimensionnés. Nous aimerions aussi trouver des mains courantes autour de la console, car pour le moment, il n’y a rien pour se tenir.

Même remarque concernant l’équipement qui reste encore assez basique. Pour un usage ponctuel, cela suffira, mais si vous voulez naviguer un peu plus ou faire du cabotage, il faudra piocher dans les options pour par exemple acquérir la sellerie du cockpit arrière ou la table. À l’inverse, w.c. et système audio sont de la partie dès la mise standard.

Un bateau doux à la vague

Assez haut sur l’eau avec une surface latérale de coque importante, le Nuva M8 offre dès lors une prise au vent non négligeable. Sa carène est pour sa part relativement classique ,sans virures surdimensionnées et sans step. En revanche, le bateau affiche des bouchains vifs très marqués qui assurent la stabilité de l’ensemble. Très doux dans la vague, le bateau se montre également très équilibré et on ne peine pas à lui trouver une bonne assiette.

Nuva M8_ nav 2

Un comportement que l’on doit à un centre de gravité placé assez bas, à une bonne répartition des masses. Plutôt intéressant sachant que le bateau n’est même pas le plus lourd de sa catégorie (un Jeanneau Cap Camarat 9.0 WA affiche  2 487 kg). Du coup, la croisière prend une dimension encore plus agréable. Homologué jusqu’à 2 x 225 ch, soit la configuration de notre essai, le bateau affiche des performances en rapport avec son programme familial.

5,6 secondes pour déjauger, une allure de croisière autour de 24 noeuds et une vitesse de pointe au-delà de 36 noeuds, c’est largement suffisant pour goûter aux joies des sorties à la journée en famille ou pour faire du petit cabotage. Par contre, la version mise en avant par le chantier, 2 x 150 ch, semble clairement un peu juste pour un programme complet et polyvalent.

L’avis de la rédaction

Ce bateau gagne vraiment à être connu. Outre son allure moderne et flatteuse, il possède une habitabilité record pour son segment. Ses qualités nautiques sont également excellentes, seuls la finition et l’équipement mériteraient d’être traités un peu mieux. Toutefois, le chantier est encore jeune et il semble être prêt à progresser, nul doute donc que la marque devrait faire parler d’elle dans les prochaines années.

Performances

Essai réalisé à La Rochelle (17) avec 2 x 225 ch Mercury, 2 personnes à bord, petit clâpot, 5 nœuds de vent, hélice Révolution 4 – 15’

Régime (en tr/mn)Vitesse (en noeuds)
1 000 tr/ mn4,2
2 000 tr/ mn7,1
3 000 tr/ mn11
4 000 tr/ mn22
5 000 tr/ mn30,2
6 000 tr/ mn36,4
Déjaugeage5,6 sec
0 à 20 Noeuds5,9 sec
Nuva M8_ nav 3

Fiche Technique

Longueur9,20 m
Largeur2,99 m
Poids sans moteur2 300 kg
Matériau de la carèneFibre de verre
Nombre de passsagers12
Couchages4
Réservoir carburant390 Litres
Puissance Maxi2 x 225 ch
Puissance conseillée2 x 200 ch
Catégorie d’homologation CEB
ConstructeurNuva Yachts (Espagne)
ImportateurPassion Nautisme (66)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.