Accueil>Essais Bateaux>Cabin cruiser>Essai Beneteau Gran Turismo 45, ouvert vers l’extérieur
Beneteau GT 45 - naviagtion
Cabin cruiserEssais BateauxNon classé

Essai Beneteau Gran Turismo 45, ouvert vers l’extérieur

Le Beneteau Gran Turismo 45 vient remplacer le GT 46 et s’inscrit dans le renouvellement de la gamme initié en 2019. Pour l’occasion, le nouveau Beneteau mise sur l’espace et la lumière.

Le Gran Turismo 46 était indéniablement une réussite, mais il est temps pour lui de laisser sa place à une nouvelle unité. Contrairement à la tendance chez de nombreux constructeurs, ce ne sera pas le GT 48, mais plutôt le GT 45. Une différence de nom, mais des cotes externes qui sont quasiment identiques à la version précédente.

En revanche, on note une belle évolution au niveau du style puisque le Beneteau GT 45, comme ses frères de gamme, intègre de plus grandes surfaces vitrées et une gestion de l’espace qui abolissent presque les frontières entre l’intérieur et l’extérieur.

Beneteau GT 45 - avant navigation

Concrètement, le GT 45 affiche donc une ligne très dynamique, signe de son appartenance au monde des sports-cruisers. Le nez pointu est prêt à conquérir les flots tandis que le hard-top est littéralement entouré de vitrage avec des montants qui peuvent presque paraître frêles, même s’il n’en est rien. Outre l’immense pare-brise et les vastes vitres latérales, le bateau est doté d’un tout ouvrant électrique qui apporte une luminosité sans égale. Une constante que l’on retrouve aussi au niveau de la coque avec un très long hublot sur chaque bord.

Un espace totalement ouvert

Pour pénétrer à bord, il faut emprunter la plateforme de bain hydraulique. Outre sa taille, véritable invitation à la baignade, celle-ci offre un grill et surtout, l’accès à un garage pour une annexe de 2,30 m. Le Garage supporte quant à lui un grand bain de soleil pour deux personnes. Autre subtilité, le garage s’ouvre électriquement et les coussins coulissent pour laisser la place au capot. De la plage arrière, on grimpe les deux marches situées à bâbord du garage pour accéder au cockpit.

Faisant la part belle à la convivialité, ce cockpit s’articule autour d’une banquette en U pouvant accueillir 8 à 9 personnes. Nouveauté de ce bateau, la vitre arrière qui sépare le cockpit se relève électrique pour offrir un espace totalement ouvert. Si le temps se rafraichit, il suffit d’abaisser la vitre et de fermer la porte pour profiter d’un cockpit fermé, c’est plutôt bien pensé. La table est de taille suffisante pour envisager un vrai repas en famille ou entre amis tandis que sur bâbord, une petite cuisine avec ice maker permet un peu de préparation. Pour les mordus de sport ou pour un bon film le soir un écran de télévision peut sortir du meuble.

Plus en avant sur tribord, le poste de pilotage s’organise autour d’un magnifique tableau de bord, à la fois moderne et ergonomique. Outre l’écran principal de taille XXL, tous les commandes et interrupteurs tombent parfaitement sous la main. La visibilité est d’ailleurs assez remarquable, sauf peut-être en trois quarts arrière, mais c’est le lot de tous les sports-cruisers. 

Baigné de lumière grâce aux grandes vitres latérales, dont une partie est coulissante, le cockpit du Beneteau peut offrir la sensation d’un cabriolet grâce à l’énorme toit ouvrant électrique qui, outre le fait d’apporter le soleil à l’intérieur, améliore également la visibilité en courbe. On peut également , moyennant un supplément, remplacer ce toit par une version en verre.

Dernier élément extérieur, le pont avant mérite le détour. Facilement accessible grâce aux larges passavants, aux balcons assez hauts et à la possibilité de se tenir un peu partout, cette proue accueille un grand bain de soleil avec dossiers relevables, et un bimini (appelé Canopy), pour profiter du spectacle de la mer sans attraper de coup de soleil.

Une superbe cabine propriétaire

Un escalier arrondi même à la partie nuit et au carré intérieur composé d’une grande cuisine sur bâbord et d’un canapé confortable sur tribord. Le canapé est d’ailleurs transformable pour offrir un couchage supplémentaire. Cet espace central est assez vaste, en revanche, la lumière naturelle est, de manière surprenante, pas si présente que cela si l’on grade le toit du hard top fermé. En ouvrant ce dernier, la cuisine du pont inférieur s’illumine grâce à la vitre zénithale. Sur la proue, la cabine des invités dispose d’un beau volume et elle peut être aménagée avec un grand lit ou deux lits séparés et profite d’un accès facile au cabinet de toilette.

Les quartiers du propriétaire sont quant à eux situés sur l’arrière dans une magnifique cabine occupant toute la largeur du navire. Cette dernière profite donc de deux hublots, de nombreux rangement et d’une salle de bain privative, le tout avec une belle hauteur sous barrot.

Présenté ici en version deux cabines, le GT 45 peut également se décliner avec une troisième cabine qui vient en lieu et place du canapé.

Autre élément de cet intérieur, l’accès à la cale moteur, par le cockpit, se révèle assez aisé et la cale en elle-même est suffisamment vaste pour y travailler presque confortablement.

21 nœuds en allure de croisière

Sur le plan dynamique, Beneteau a reconduit une recette qui fonctionne. Ce GT 45 s’appuie en effet sur une carène Air Step de deuxième génération ce qui lui permet de trainer un peu moins d’eau et de déjauger plus rapidement. Pour le propulser, le constructeur vendéen propose à ce jour deux motorisations, un twin de  Volvo Z-Drive  D6 (2 x 380 ch) ou un twin de D6 avec IPS 600 (2 x 440 ch). Lors de notre essai, nous disposions de cette dernière version et force est de constater que cette puissance lui va comme un gant. Plutôt rapide au moment de déjauger, le Beneteau GT 45 rejoint assez vite une allure de croisière d’environ 21 noeuds, une vitesse qui permet d’envisager un joli programme de navigation.

Beneteau GT 45 - poste pilotage

Pour les gens pressés, le bateau est capable de filer à 34 nœuds en pointe, là encore, c’est largement suffisant pour le programme auquel est destiné ce bateau. Toutefois, la vitesse n’est plus le critère le plus intéressant. Ce que nous avons aimé chez ce nouveau Beneteau, c’est le confort à bord, autant pour le pilote que pour les passagers.

Grâce à sa carène Air Step, le bateau s’extirpe en rien de temps de l’élément liquide et il navigue sans emmener beaucoup d’eau. C’est un véritable plus, tant au niveau la consommation qu’au niveau du confort. Autre bon point, le GT 45 se montre assez réactif et il ne s’écrase pas en courbes serrées, ce qui est agréable. En allure de croisière, le pilotage n’est pas fatigant. La visibilité reste excellente et, une fois réglé, le bateau trace sa route presque tout seul sans réels efforts du capitaine.

Conclusion

Le Beneteau Gran Turismo 45 succède de belle manière au GT 46 en offrant des caractéristiques  modernes  et quelques atouts assez inédits dans cette catégorie. il propose également une bonne habitabilité et un comportement très satisfaisant, de quoi conserver sa place sur le marché.

Performances

Essai réalisé à Stevenville (USA) avec 2 x 440 ch Volvo D6 IPS 600, 4 personnes à bord, eau calme

Régime moteurVitesse (en noeuds)
6 00 tr/mn3,4
1 000 tr/mn5,0
2 000 tr/mn11,5
3 000 tr/mn24,2
3 700 tr/mn34
Déjaugeage8,5 sec
0 à 20 noeuds10,4 sec
Beneteau GT 45 côté

Fiche Technique

Longueur14,78 m
Largeur4,20 m
Poids sans moteur10 061 kg
Matériau de la carèneFibre de verre
Nbre de personnes12
Couchages4
Réservoir carburant2 x 450 Litres
Réservoir d’eau2 x 200 Litres
Puissance Maxi2 x 440 ch
Puissance conseillée2 x 400 ch
HomologationB
ConstructeurBeneteau (85)
ImportateurRéseau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.