Accueil>Essais Bateaux>Coque Open>Essai Axopar 25 Cross Top, le meilleur de sa catégorie
Axopar 25 Cross Top
Coque OpenEssais Bateaux

Essai Axopar 25 Cross Top, le meilleur de sa catégorie

Après le 22, Axopar décline sa gamme de modèles transportables en ajoutant un modèle de 25 pieds.

Comme tous les modèles de la marque, celui-ci est décliné en deux versions, Cross Bow et Cross Top.  Le 25 Cross Top est donc le second modèle transportable du chantier finlandais. Un bateau que nous avons testé dans les eaux un peu tourmentées de la baie de Cannes, des conditions parfaites pour juger des capacités nautiques de ce bateau de 8 m de long.

Axopar 25 Cross Top 2

On ne change pas une recette qui gagne et c’est donc sans surprise que l’Axopar 25 Cross Top arbore une ligne familière pour la marque. La coque open aux lignes tendues est relativement étroite (2,23 m) ce qui donne immédiatement un, aspect sportif à l’embarcation.

Une coque à double steps

Une impression renforcée par la présence de deux étages de step sur la coque, là encore une marque de fabrique du chantier finlandais.La console très profilée ne dépasse pas outrageusement de la ligne et, en option, on peut ajouter un T-Top avec un toit rigide ou en toile. Cela donne un petit look très sympa au bateau tout en protégeant le pilote de la pluie ou du soleil.

Axopar 25 Cross Top - console

Concernant la conception même du bateau, l’Axopar 25 oscille entre le style cuddy cabin, sundeck, voire walk around. Concrètement, il dispose d’un pont avant fermé sur lequel on installe un bain de soleil pour un adulte ou deux enfants, mais tout en conservant une bonne circulation autour du solarium, comme sur un walk around. Un mix intelligent qui permet de se relaxer, mais aussi d’accéder facilement à la proue pour manoeuvrer.

Espace optimisé et belle qualité de fabrication

La partie arrière n’est pas en reste puisque le cockpit est doté d’un grand coussin central qui peut faire office de solarium, mais également de banquette. De plus, le dossier central peut-être installer dans deux positions différentes pour offrir une banquette avec vue sur l’avant et une avec vue sur l’arrière ou deux banquettes latérales avec un dossier au centre, c’est plutôt malin.

Dernier avantage de ce système, cela offre un énorme volume de rangement dans le cockpit tout en privilégiant la circulation autour ajoutant une grande polyvalence à l’ensemble. Enfin, si cela ne vous convient pas, vous pouvez toujours opter pour une banquette en U dégageant l’espace central.

Pilote et copilote bénéficient chacun d’un siège confortable et réglable tandis que le poste de conduite est installé sur le côté bâbord de la console, un détail assez rare, signe qu’Axopar maîtrise parfaitement l’équilibre du bateau et la gestion du couple de l’hélice. La partie tribord de cette console accueille quant à elle une porte pour accéder à la cabine.

Une véritable cabine

Oui, vous avez bien entendu, on parle ici de cabine même si nous ne sommes que sur un 25 pieds. Passés maîtres dans la gestion de l’espace, les concepteurs du chantier ont donc réussi à loger un habitable dans cette console. Loin d’être ridicule, cet espace offre une hauteur sous barrot plus que correcte pour la catégorie ce qui a permis d’installer un vrai couchage double.

Qui plus est, la présence d’un grand panneau de pont offre une bonne luminosité à l’ensemble. On y trouve également un petit évier avec eau sous pression et un emplacement pour un w.c. chimique, c’est plutôt pas mal pour un bateau de jour. Du coup, on peut véritablement envisager de passer une ou deux nuits à bord.

Comme il est de coutume chez Axopar, la qualité de fabrication est tout simplement exemplaire et le niveau de finition plus que correct sachant que nous étions là sur un modèle de présérie. L’équipement standard et dans la bonne moyenne et la liste des options permet non seulement de personnaliser votre bateau, mais aussi de l’adapter à votre programme.

Enfin, le tour du bateau ne serait pas complet sans un mot sur les multiples petites astuces du bord. Cela commence par exemple par la marche intégrée au bordé et qui facilite le débarquement. Le pare-brise cache lui aussi une surprise puisqu’il peut se rehausser tandis qu’une pochette multifonctions est installée sous le volant. À l’intérieur, le couvercle du w.c. est recouvert d’un coussin, lui-même muni d’un velcro permettant de maintenir le capot ouvert contre la paroi de la cabine. Des petits détails, mais qui, au quotidien rendent vraiment la vie plus facile à bord.

41 noeuds dans des creux d’1 mètre !

Quand on pense à Axopar, il est quasiment impossible d’éluder les qualités nautiques des bateaux. Depuis le tout premier modèle, les designers du chantier ont fait preuve d’un savoir-faire qui est aujourd’hui largement reconnu dans l’univers nautique. Le 25 Cross Top ne déroge pas à la règle. Construit sur une carène au dessin complexe, il profite d’un bouchain franc qui se prolonge jusqu’à l’étrave assurant non seulement une bonne stabilité, mais aussi l’assurance que personne ne sera mouillé à bord. Le V tranchant de l’étrave est également secondé par plusieurs virures dont la proéminence assure l’accroche et améliore le guidage.

Enfin, les deux steps diminuent la surface mouillée et concourent à abaisser la consommation tout en accélérant le déjaugeage. Qui plus est, en amenant un peu plus d’air sous la coque, ils contribuent au confort du bateau. Un dessin alléchant qui n’a rien de marketing comme le confirme notre essai. Par chance, la baie de Cannes était un peu « fâchée » ce jour-là avec un clapot établi et des creux d’environ 1 mètre. Parfait pour un ride !

Axopar 25 Cross Top - port

Relativement léger, avec seulement 1 750kg à vide, le bateau accepte tout de même jusqu’à 250 ch, la motorisation même dont nous disposions ce jour-là. Ainsi propulsé, il ne faut que 4,5 secondes au bateau pour déjauger alors que la barre des 20 noeuds est franchie en 6 secondes. Des résultats convaincants qui pourraient même être un peu meilleurs sur mer plate… Dans cette mer formée, nous continuons notre chevauchée atteignant une vitesse de croisière autour de 28 noeuds à 4200 tr/mn.

Un bateau qui passe dans toutes les mers

Très agile, le bateau se faufile parfaitement entre les portes, apprivoisant le clapot avec sérénité et sans trop secouer l’équipage. En poussant un peu les gaz, on atteint 6000 tr/mn et le GPS affiche une vitesse de 41 noeuds, soit assez proche de la vitesse maximale  de 42  noeuds annoncée par le chantier. Dans des conditions plus clémentes et avec un bon réglage, on devrait mettre pouvoir s’approcher des 45 noeuds. Reste que nous ne sommes que sur un 25 pieds et que si la dimension sportive est bien là, ce n’est pas forcément le coeur du programme de ce canot. Pour une utilisation plaisance, une motorisation située entre 150 et 200 ch devrait ainsi largement suffire, donnant assez de vitesse pour une belle balade et diminuant un peu la facture, tant au moment de l’achat qu’au moment de passer à la pompe.

L’avis de la rédaction

Si vous cherchez un bateau transportable avec assez d’espace à bord, une vraie polyvalence et des qualités nautiques de haut niveau, n’allez pas plus loin, l’Axopar 25 Cross Top est fait pour vous. Joli à regarder, bien fabriqué, il reste également abordable et le fait qu’il soit transportable lui offre un atout supplémentaire. Difficile de faire beaucoup mieux.

Performances

Essai réalisé à Cannes (06) avec 250 ch Mercury Verado , 3 personnes à bord, bon clapot, hélice Enertia 16’’

Régime moteurVitesse (en noeuds)
600 tr/mn2,8
1000 tr/mn3,5
2000 tr/mn7,3
3000 tr/mn10,4
4000 tr/mn26
5000 tr/mn34,5
6000 tr/mn41
Déjaugeage4,5 sec
0 à 20 noeuds6 sec

Fiche Technique

Longueur8,00 m
Largeur2,23 m
Poids sans moteur1 750 kg
Matériau de la carèneFibre de verre
Nbre de personnes8
Couchages2
Réservoir carburant230 Litres
Puissance Maxi250 ch
Puissance conseillée150 ch
HomologationC
ConstructeurAxopar (Finlande)
ImportateurRéseau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.